actualité
ulysse ketselidis

le jeu est dans le près - animal urbain collectif

Mon projet dans le cadre de l’action «Lieux à explorer» au cœur de la cité de la Grande Borne à Grigny s’inscrit dans la continuité de la ré-urbanisation du quartier. Cette occasion qui m’est offerte ici, de proposer une intervention au cœur de la ville dans un lieu ouvert et accessible à tous, est à l’unisson de mes aspirations artistiques.

Cette sculpture monumentale en forme de vache morcelée, représente à la fois la mère nourricière, la paix et la convivialité. Elle intervient au centre de la cité comme un endroit de rencontre et de partage interculturel et intergénérationnel.

Conçu comme un parcours ludique à l’attention des enfants, chaque élément proposera une exploration de la forme, par des installations telles que cordages servant à grimper, barres pour se suspendre, balançoires ou autre toboggan. Autour de cette vache fractionnée, ancrée dans le sol, d’autres vaches sont comme plantées en terre, pattes en l’air, servant ainsi de sièges.

La technique et le matériau que j’ai choisis pour cette réalisation, la mosaïque à base de tesselles de faïences

grdeborne

colorées qui viendront recouvrir cette grande forme animale, ne sont pas le fruit du hasard.

Elles permettront d’impliquer une entreprise locale dans cette réalisation et de faire se côtoyer autour d’un même projet, l’artisan qui maîtrise le geste, le jeune qui s’initie au travail de la matière et l’artiste qui imagine. Le rendu vibrant qu’elles permettent, exprime ainsi à travers un grand nombre de couleurs et de formes, la diversité culturelle, raciale et linguistique de la Grande Borne.

Le mot AMITIE sera inscrit dans la mosaïque, dans les principales langues parlées par les habitants de la Grande Borne.

Mon souhait étant que chacun, en particulier les plus jeunes, participe à sa manière à la réalisation de cet « Animal Urbain Collectif » afin de le considérer comme faisant partie de sa vie, des espaces qui l’environnent et qu’il partage avec ses voisins ou des gens de passage et se l’approprie pleinement.

Ulysse Ketselidis

vers archives actualité